causeries I

23/05/2011

les récurrences historiques avec le couple « d’intérêt » Sartre /de Beauvoir relevant d’un commerce d’influence caractérisé en tout point avec le proxénétisme (les faits sont implacables) :

– le « Deuxième sexe » est presque une dictée… de Sartre de l’aveu de De Beauvoir

– leur relation affective est un désastre, il se séparent de corps en 8 ans

– ils multiplient les révélations minutieuses et libidineuses de leurs « p’tits » coups : une pornographie voyeuriste étiquetée « Intellect ».

– Elle lâche sont amant américain (et renie sa sensualité) qui lui fais découvrir la vie, par pur calcul, pour ne pas remettre en cause son parcours et son « feminisme » de facade

– tous les grands penseurs et intellectuels dénoncerons ; Sartre (l’existentialisme se révele etre un « Bluff » qui a squatté Heiddeger et Hegel) et de Beauvoir qui se coupera de toutes les revendications anti sexistes des années 70 (de groult, Halimi () qui reste un produit » juif, très sponsorisé etc…)

————————

c’etait des fils a papa qui étouffaient; qui avaient besoin de nouveau joujous…sartre a cassé de La France juste par consommation juste pour son égo, ce type n’avais qu’une facade de Culture, il a rebondis sur touts les combats Anticolonialistes des années 50-80, ils étaient les précurseurs des mouvement provo et baba des années 70; pornographie et haschich pour tout le monde; il ont galvaudé un Rubis de la conscience asiatique : L’inde, c’est eux qui ont morphinisé les populations occidentales pour que le liberalisme finisse de siffler tous les ecosystémes sociaux, travaillistes, technique, humains que la consience anti-catholique europpéene a sué sang et eau durant 4 siécles a capitaliser…dans quelques années l’europe va se réveiller sur une gueulle de bois incroyable pour voir le vol auquel elle a éte soumise par la sociéte de consommation

——————————————-

ceux qui sont entrain de mourir sont entrain de mourir pour tous les HOMMES de la terre

la banalisation de l’acte va faire que les prochains régimes a tomber se ferrons sans un seul mort, la foule commence accéder a l’intelligence suprême les barrières culturelles et ethniques vont finir, l’histoire s’accélère

———————————————–

Le gouvernement provisoire dois faire une bréche fondamentale : revoir la constitution; sinon méme :

– les islamistes (qui pourrons aligner des cheques séoudiens plus qu’aucun autre parti )

– les néo-communistes (pilotée par la centrale soci…aliste au mains de du Biderbergers « Nouvel ordre mondial », vont se transvaser dans le futur état tunisien et voler la révolution

——————————————–

sais tu ce qu’es Essalat (الصلاة) en essence : FAIRE LE LIEN الصلة, TROUVER LA CAUSE, REMONTER LA CHAINE, RATIONNEL, RATIONNEL, RATIONNEL  : sais tu que la base de la prosternation (الركوع ) était antéislamique … et que Med Ibn Abdel Allah n’avais aucun autre moyen,  technique / Mnémotechnique / politique de perpétuer son message que de le codifier a travers cette pratique …

redonne moi stp le numéro de la sourate en clair pas en romain et je vais chercher: en tout cas même le commerce qui signifie échange est essentielement différents de speculation/ rétention (capital -> capitalisme) qui est la base de la sociéte libéraliste mais pas le propre de la sociéte européenne qui a souffert pour ses valeurs mais qui est victime d’une infection du plus viel intégrisme : l’integrisme Judaïque..malheuresement parfaitemnt tracé et tracable

Publicités

aimer la main ouverte

08/05/2011

d’aprés Ruth sandford

Cette semaine, en parlant à un ami, je me suis rappelée une histoire que j’ai entendu raconter cet été.   Une personne compatissante, voyant un papillon lutter pour se libérer de son cocon, et voulant l’aider, écarta avec beaucoup de douceur les filaments… pour dégager une ouverture. Le papillon libéré sortit de son cocon et battit des ailes mais ne put s’envoler. Ce qu’ignorait cette personne compatissante, c’est que c’est seulement au travers du combat pour la naissance que les ailes peuvent devenir suffisamment fortes pour l’envol. Sa vie raccourcie, il la passa à terre. Jamais il ne connut la liberté, jamais il ne vécut réellement ».    Apprendre à aimer la main ouverte est une toute autre démarche. C’est un apprentissage qui a cheminé progressivement en moi, façonné dans les feux de la souffrance et les eaux de la patience.   J’apprends que je dois laisser libre quelqu’un que j’aime, parce que si je m’agrippe, si je m’attache, si j’essaie de contrôler, je perds ce que je tente de garder. `       Si j’essaie de changer quelqu’un que j’aime, parce que je sens que je sais comment cette personne devrait être, je lui vole un droit précieux, le droit d’être responsable de sa propre vie, de ses propres choix, de sa propre façon de vivre.       Chaque fois que j’impose mon désir ou ma volonté, ou que j’essaie d’exercer un pouvoir sur une autre personne, je la dépossède de la pleine réalisation de sa croissance et de sa maturation. Je la brime et la contrecarre par mon acte de possession, même si mes intentions sont les meilleures.       Je peux brimer et blesser en agissant avec la plus grande bonté, pour protéger quelqu’un. Et une protection et une sollicitude excessives peuvent signifier à une autre personne plus éloquemment que des mots : « Tu es incapable de t’occuper de toi-même, je dois m’occuper de toi parce que tu m’appartiens. Je suis responsable de toi. »   Au fur et à mesure de mon apprentissage et de ma pratique, je peux dire à quelqu’un que j’aime : « Je t’aime, je t’estime, je te respecte et j’ai confiance en toi. Tu as en toi, ou tu peux développer, la force de devenir tout ce qu’il t’est possible de devenir, à condition que je ne me mette pas en travers de ton chemin. Je t’aime tant, que je peux te laisser la liberté de marcher à côté de moi, dans la joie et dans la tristesse. Je partagerai tes larmes, mais je ne te demanderai pas de ne pas pleurer. Je répondrai, si tu as besoin de moi, je prendrai soin de toi, je te réconforterai, mais je ne te soutiendrai pas quand tu pourras marcher tout seul. Je serai prête à être à tes côtés dans la peine et la solitude, mais je ne les éloignerai pas de toi. Je m’efforcerai d’écouter ce que tu veux dire, avec tes paroles à toi, mais je ne serai pas toujours d’accord avec toi. Parfois, je serai en colère, et quand je le serai, j’essaierai de te le dire franchement, de façon à ne pas avoir besoin d’être irritée de nos différences, ni de me brouiller avec toi. Je ne peux pas toujours être avec toi ou écouter ce que tu dis, parce qu’il y a des moments où je dois m’écouter moi-même, prendre soin de moi. Quand cela arrivera, je serai aussi sincère avec toi que je pourrai l’être. »   J’apprends à dire cela à ceux que j’aime et qui sont importants pour moi, que ce soit avec des mots ou par ma façon d’être avec les autres et avec moi-même. » Voilà ce que j’appelle aimer la main ouverte…   Je ne peux pas toujours m’empêcher de mettre mes mains dans le cocon… mais  j’y arrive mieux, beaucoup mieux depuis que je me respecte aussi.