L’ALUMINIUM

L’ALUMINIUM __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ L’aluminium est un métal de numéro atomique 13. C’est un des métaux les plus présents sur Terre puisqu’il constitue 1,5% de sa masse totale. Il est utilisé sous différentes formes et par de nombreuses industries d’où que Wikipédia nous rappelle à fort juste titre que ce métal est très important pour l’économie mondiale. Dans notre environnement quotidien nous retrouvons surtout l’aluminium dans les ustensiles de cuisine, dans les aliments et l’eau de consommation, dans les déodorants, les médicaments (comme les anti-acides pour les maux d’estomac) et….les vaccins. Dans les vaccins, l’aluminium se présente sous forme d’hydroxyde, de phosphate ou de sulfate. Il jour le rôle d' »adjuvant de l’immunité » en ce sens qu’il permet de leurrer les cellules de notre immunité innée qui ne savent répondre qu’aux seuls antigènes microbiens complets (et pas à des pseudos particules virales obtenues par des manipulations génétiques!) et aussi parce qu’il augmente le temps de contact entre les cellules présentatrices d’antigènes (comme les macrophages) et les lymphocytes, un type de globule blancs dont font notamment partie les lymphocytes B qui produisent les anticorps. S’il est un fait exact qu’un minimum d’aluminium est indispensable à notre physiologie, les excès peuvent avoir des conséquences désastreuses. Les apports quotidiens venant de l’alimentation tournent autour des 10mg, 95% provenant des aliments et seulement 5% de l’eau de boisson. Cela peut sembler bien supérieur aux apports des vaccins (notés eux en microgrammes et non en milligrammes) MAIS la grosse différence c’est que la plupart de l’aluminium ingéré est peu bioassimilable et ne passe pas dans le sang là où, par exemple les apports dans l’eau de boisson sont plus à risque d’où instauration de normes. En effet l’eau potable ne doit normalement pas en contenir plus de 0,1 mg (100µg)/l. Voici les symptômes qui peuvent être corrélables à une intoxication à l’aluminium et qui sont fonction du degré d’intoxication ET de la sensibilité de la personne concernée: – céphalées (= maux de tête) – fatigue – myofasciite à macrophages (= maladie inflammatoire souvent associée à des troubles auto-immuns) – allergies – asthénie (= sensation de faiblesse généralisée) – vertiges – hypersalivation – crampes d’estomac – hypersudation (= transpiration excessive) – diarrhée – perte d’appétit – perte de poids – anémie – sensation de soif – intolérance au glucose – perturbations endocriniennes – irritabilité – douleurs articulaires – ostéomalacie – irritation cutanée et troubles dermatologiques (comme le psoriasis) – irritation oculaire – nausées sévères, vomissements – myoclonies (= contractions musculaires involontaires) – difficultés de coordination des mouvements – confusion mentale – vision floue – syncope – toux – tachycardie (= accélération du rythme cardiaque se marquant par un pouls rapide) – yeux qui pleurent – peau qui vire au rouge ou au jaune – emphysème – détresse respiratoire – perte de conscience – mydriase aréactive (= pupilles fixes et dilatées, signe de souffrance cérébrale) – insuffisances hépatorénales chroniques – arrêt cardiaque – encéphalopathie – convulsions – épilepsie – troubles de la mémoire – Alzheimer – retard mental chez le foetus de la mère intoxiquée Neurotoxicité de l’aluminium: La neurotoxicité de l’aluminium a déjà fait coulé beaucoup d’encre mais n’a, hélas, pas encore généré suffisamment d’actes de prudence! Malgré les études qui ont montré que des nourrissons prématurés alimentés avec des solutions contenant de l’aluminium souffrent de retard mental, malgré celles qui démontrent que le cerveau des gens atteints d’Alzheimer contenait 10 à 30 fois plus d’aluminium que celui de gens non atteints, malgré les papiers sur le rôle de l’aluminium dans la destruction neuronale et dans des atteintes comme Alzheimer, les instances officielles se contentent de faire comme si elles ne savaient pas! A ce sujet, il est particulièrement révélateur de constater l’incohérence d’une instance comme la fondation contre le cancer de Belgique qui recommande vivement le recours aux vaccins antiHPV (richement dosés en aluminium puisque le Gardasil en contient 225µg et le Cervarix 500µg!!) alors que, dans le même temps cette charmante fondation nous dit ceci sur ses propres pages web des dangers de l’aluminium: « Certaines études ont montré que l’aluminium pourrait avoir des conséquences néfastes pour le système nerveux des êtres humains et des animaux ». La fondation dite d' »utilité publique » (!) nous parle du risque d’anémie, de l’encéphalopathie des dialysés, même du risque accru de maladie de Parkinson et aborde aussi l’épineuse question d’Alzheimer mais ce qu’on constate c’est une hésitation patente, la tendance à parler de multiples causes pour mieux noyer le poisson voire carrément une mauvaise foi crasse: « Dans les années ’60, on a suggéré que l’exposition à l’aluminium pouvait être une cause possible de la maladie d’Alzheimer parce que les cellules du cerveau des patients atteints de cette maladie contenaient un taux élevé d’aluminium. Une relation de cause à effet n’a jamais été clairement démontrée et certains experts suggèrent même qu’il s’agissait probablement d’une contamination pendant le processus de coloration des tissus cérébraux. » Puis la fondation donne une fois encore l’impression de se contredire une X° fois, en feignant le doute et la prudence: « Quoiqu’il en soit et compte tenu de l’état actuel des connaissances, les scientifiques ont conclu que même s’il n’est pas possible de démontrer un lien direct entre la démence (dont la maladie d’Alzheimer) et de fortes concentrations d’aluminium dans l’eau potable, la possibilité ne peut être exclue, particulièrement dans le cas des personnes âgées ». On comprend mal pourquoi le risque ne pourrait dans ce cas venir que de la seule eau potable en sachant que l’aluminium est aussi sous une forme soluble dans les vaccins, que la maladie d’Alzheimer touche des individus de plus en plus jeunes et que les enfants reçoivent de plus en plus de vaccins dès leur plus jeune âge. On s’étonne aussi de constater que la dite fondation consacre des lignes aux ustensiles de cuisine, canettes et autre papier alu comme sources d’exposition et seulement une pour dire qu’il s’en trouve dans les vaccins avant de conclure que le bon Dieu avait parlé puisque sainte OMS est encore une fois là qui vient à la rescousse: « On ne connaît pas d’effet indésirable de l’aluminium dans ces situations et il est admis par l’Organisation Mondiale de la Santé pour ces utilisations ». Et puis, pour y voir définitivement clair, on vérifie les « partenaires » de la dite fondation via son propre site et que voit-on? Tous les amis de Big Pharma au rang desquels l’incontournable Sanofi Aventis, le producteur du vaccin Gardasil (en collaboration avec Merck)! Toutefois, soulignons la prévoyance de la noble fondation qui a tout de même pensé à anticiper ce type de critique en notifiant notamment sur son site, parmi les conditions de partenariat avec Big Pharma que « la collaboration avec l’industrie pharmaceutique est admise sous condition de ne pas comprendre ou appuyer la promotion d’un produit ou d’un médicament en particulier et de ne pas avoir de lien direct avec une action de marketing en faveur d’un produit ». Qui aurait cru à une telle éthique?! Et tac…. Il faut aussi ajouter que l’aluminium n’est pas forcémment isolable de l’ensemble de l’environnement toxique et que donc d’autres substances et d’autres phénomènes peuvent potentialiser sa toxicité. Il en est ainsi du mercure qui rend l’aluminium encore plus néfaste, des ondes GSM (qui contribuent à rendre la barrière hémato-encéphalique plus perméable laissant passer non seulement de l’aluminium mais aussi d’autres substances nocives dans le cerveau comme l’albumine à laquelle l’aluminium peut se lier), des particules de type viral, etc etc… Voilà pourquoi des scientifiques comme le Dr Jean Pilette insistent sur le fait que les apports vaccinaux en aluminium ne sont pas à négliger. Dans son rapport, ce médecin donne une formule de calcul simple qui permet rapidement de savoir combien de fois le vaccin fait dépasser à la personne le seuil maximum admissible en aluminium. En sachant que 15 µg/l de sérum est le seuil maximal admissible (et qu’à partir de 60µg/l les symptômes neurologiques peuvent apparaître de façon certaine) et en sachant que la quantité de plasma par kilo de poids est de: – 43 (ml/kg) pour un enfant de 12 ans – 41 (ml/kg) pour un ado de 15 ans – 40,5 (ml/kg) pour une femme adulte Il suffit de connaître le poids du sujet vacciné pour savoir la hauteur du dépassement du seuil qu’il aura subi. Prenons un exemple pour mieux comprendre, ainsi chacun sera en mesure de calculer en fonction de son propre poids: Mettons une fille de 15 ans qui pèserait 55kg: 41 X55 (pour obtenir la quantité totale de plasma du corps)= 2255 ml de plasma soit 2,255 l de plasma. Le seuil à ne pas dépasser est donc, dans son cas de 2,255 X 15= 33, 825 µg Comme chaque dose de vaccin Gardasil en contient 225 µg, on divise 225 par 33, 825 ce qui donne……un seuil plus de 6,5 X dépassé! Et si l’on évalue à partir du seuil des 60µg/l de sérum (auquel les symptômes neurologiques ne sont guère plus étonnants), il est de 1, 66 fois le seuil critique. On l’a donc dépassé de plus de 60% et certains s’étonnent encore que des dizaines de milliers de jeunes femmes puissent convulser, devenir épileptiques, perdre connaissance, etc etc..! Il est donc grand temps de se réveiller et de prendre conscience que les expériences préoccupantes sur les rats (comme avec les ondes GSM) existent aussi avec la toxicité de l’aluminium vaccinal, que cette substance se trouve dans au moins deux listings de produits chimiques dangereux de l’administration fédérale américaine, bref que la toxicité est prouvée et avérée depuis longtemps mais que c’est une fois de plus le profit qui l’emporte sur nos santés et sur nos vies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :