collaboration avec Fanon

 » La frontière invisible – Violences de l’immigration »

Le débat suivant, avec Alice Cherki, fut plutôt sous forme de questions-réponse. Il m’a surtout donné envie lire son dernier livre :

Alice Cherki.jpg » La frontière invisible – Violences de l’immigration » (Elema, 2006).

Elle y rend visibles « les enfants de l’actuel » qui sont les descendants de parents anciennement colonisés qui ont à faire face au silence pétrifiant de l’histoire officielle et aux forces de « silenciation ».

Elle réaffirme que ce qui n’a pas pu être élaboré, ni symbolisé est transmis de manière brute avec ses conséquences violentes et mortifères aux générations successives. Cette mémoire « encryptée  » rend impossible l’exil psychique des « enfants de l’actuel » qui ont pour seule solution de basculer dans « l’identité originelle », mouvement qui ferait le lit des intégrismes.

Vaste débat non ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :